➽ Chambre simple Free ➳ Author Jérôme Lambert – Soaringeaglecasino.us

Chambre simpleUn Homme Reprend Connaissance Dans Une Ambulance C Est Un Habitu De Ce Genre De Voyage Car Le Mal Dont Il Souffre Est Chronique, Sourd Son Pilepsie L Entra Ne R Guli Rement Dans De Violentes Chutes Jusqu Le Mener L H Pital.Ici, Son Horizon Se Limite Une Simple Chambre Blanche Il Devient Le Patient, Endossant Cette Condition, Celle Des Allong S Infantilisante, Impudique, La Merci Des Gestes Et Des D Cisions Des Soignants Qui L Entourent Son Chevet, Infirmiers, M Decins, Aides Soignants S Affairent Et Roman, Son Ami, Reste Pr S De Lui Chacun Prend La Parole Mais Dans Ce Lieu O L On Ne Fait Que Passer, Les R Les S Inversent Une Infirmi Re Endosse Celui D Une M Re, Un Inconnu Rencontr L Espace Fumeur Devient Un Confident Et Au Jeu De L Amour, Il Faut R Inventer Les R Gles.Dans Ce Roman Polyphonique, J R Me Lambert Excelle Dans L Art Des Contrastes Avec Une D Rision Parfois Tendre, Parfois D Sesp R E, Chambre Simple Met Au Jour Des Souffrances Intimes Et Invente Un Univers De Sensations Fortes, Subtiles Et Nouvelles, D O S Chappe Un Parfum D Humanit.

    5 thoughts on “➽ Chambre simple Free ➳ Author Jérôme Lambert – Soaringeaglecasino.us


  1. says:

    Faut que tu imagines chaque tre humain comme une mosa que Un truc fait de chair et de bouts de verre pil s Maintenant, faut que tu imagines cette mosa que exploser sans que tu t y attendes Forc ment a p te dans tous les sens, a coupe, a crisse Tout est pass aux cribles, y a des bouts de toi partout, qu on va vouloir recoller, rafistoler, passer la loupe, observer jusqu tout conna tre de ce que Tu es C est bon, t as imagin Parce que c est exactement ce que ce roman m a fait A l int rieur, le c ur comme un puzzle bouff dans les coins, a a t la f te l explosif Chambre simple est un roman, la cartographie d un amour pass , une m lancolie, une rage sourde, un hommage aux soignants, une treinte aux patients, un orchestre dans le silence des couloirs Tout a, dans un si petit nombre de pages, forc ment a prend la forme d un coup de poing J ai lu ce roman comme on marche du bout des orteils pour ne r veiller personne J ai jou au lecteur voyeur, je me suis promen dans les couloirs, j ai pouss des portes, cout des discussions.Et j ai pas envie de t en dire plus ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *